Greffer (2017-2018)

Greffer …
Ajouter, introduire, insérer un élément nouveau ou complémentaire.

Comme rien n’est si difficile que de créer, il faut le plus souvent greffer une institution sur une autre.
(STAËL, Consid. Révol. fr., t. 1, 1817, p. 288).

Que ce soit une greffe végétale ou chirurgicale, il y a toujours préparation d’un « champ/chantier » opératoire. La période pendant laquelle le commanditaire du projet nous a ouvert le terrain correspondait tout à fait cette phase incertaine où les travaux en cours ne permettent pas encore de percevoir toutes les transformations à venir. 

Pour autant, l’ensemble des matériaux utilisés, rapportés et déjà en oeuvre, rend déjà palpable l’énergie et l’intention de transformation. C’est donc sur ces matériaux, outils et vecteurs de la greffe, que mon regard s’est naturellement orienté.

En résulte une production de quatre diptyques photographiques organisée au travers des notions suivantes : le minéral, le bois, le plastique et le végétal. L’ordre de présentation et de lecture des photographies a ici une forte importance puisqu’un passage, un cheminement, s’effectue entre une matière froide et abrupte – la structure des nouvelles constructions – à une matière vivante encore captive dans l’attente de la fin de travaux. Entre les deux, le bois et le plastique servent de tuteurs et de protection afin que la greffe puisse avoir lieu dans de bonnes conditions.

 

Photographies réalisées dans le cadre d’une carte blanche avec le Jardin d’Acclimatation de Paris.

« Depuis le 16 avril jusqu’au 1er septembre 2018, le Jardin d’Acclimatation expose les « vues de chantier » de dix jeunes photographes, étudiants ou récemment diplômés de l’Ecole nationale supérieure de la photographie d’Arles.
Pour garder une trace de la métamorphose en cours tout en encourageant la jeune création, le Jardin d’Acclimatation, engagé depuis huit mois maintenant dans les plus grands travaux de modernisation et de transformation du parc, a choisi d’ouvrir les portes de son chantier à dix talents émergents, arlésiens, parisiens, mexicains ou brésiliens. »

Visuels de l’exposition en cours sur l’avenue Mahatma Gandhi