Monumenta (2014-2015)

En 2014, pour sa sixième édition, l’exposition Monumenta (Grand Palais, Paris) fut confiée au couple d’artistes russes Ilya et Emilia Kabakov.

La mise en scène de leur Etrange Cité –  sorte de ville labyrinthique parsemée de différents pavillons et ceinturée de murs blancs – fut un élément déclencheur de mes préoccupations relatives aux lieux d’expositions. Ce vide architectural, cet espace aux contours mal définis, trouve alors une traduction au travers des marge(s) composant cet ensemble de six photographies. Débordement(s) et arrêt de la vision se frottent, de fait, aux surgissements du passant de cette ville éphémère.

Par la suite, des élaborations sous forme de multi-compositions sur calques ou d’extractions de ces spectateurs-visiteurs avec une mise à l’échelle sur papier millimétré s’inscrivent dans cette tentative de renforcement de l’idée d’un espace-décor aux modalités interchangeables.

 

Ensemble de six photographies, dimensions variables

 

Trois propositions composites
Extraction des visiteurs